Copyright © 2017 Docteur Jean-Marc Levaillant. Tous droits réservés

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Twitter Social Icon

Obstétricien, échographiste référent des Centres de diagnostics anténataux

de Créteil et de Bicêtre

Coordonnateur du DU d'imagerie

de la femme Paris XI

​Membre du conseil pédagogique des masters 1 et 2 d'échographie fœtale Paris V

«

Sa passion : VOS PROJETS...

Gynécologue-obstétricien échographiste, Jean-Marc Levaillant est un pionnier et un chercheur dans sa spécialité.

Après 2 ans de recherche en collaboration avec le LEP, il fait partie de la première équipe française à utiliser l'échographie 3D : première mondiale en 1989. Il faudra encore attendre 10 ans avant qu'elle soit systématiquement utilisée en France. Il a aussi développé en gynécologie et en obstétrique les applications de l'échographie de fusion, associant échographie et IRM, en 2014 et 2015.

Clinicien passionné, Jean-Marc Levaillant consulte en échographie libérale au CEFFE et à l'HPAB, et en hospitalisation publique universitaire au CHI de Créteil et à Bicêtre, où il développe l'École d'échographie 3D pour l'enseignement de cette spécialité.

Échographiste référent pour les pathologies fœtales, il consulte dans deux CPDPN, Créteil et Bicêtre, pour l'expertise des anomalies fœtales.

Enseignant passionné, il assure également les fonctions de conseiller pédagogique à Paris-Descartes (Necker) et dirige les masters. 

Jean-Marc Levaillant préside depuis janvier 2017 la Commission nationale d'échographie du CNGOF.

Depuis plus de 20 ans, il rédige la "fiche échographie" au sein du mensuel Gynécologie & Obstétrique Pratique. Il est également à la direction de deux Congrès nationaux, le Salon de Gynécologie Pratique (rassemblant plus de 3 200 participants) et les JIFF (1 000 participants).

Il a développé, en équipe multidisciplinaire, le service Échographique de la dysmorphie et des anomalies de la face fœtale, dont il est un spécialiste reconnu, et l'Échographie Gynécologique et mammaire 3D, dont il est un des initiateurs.

 

Une nouvelle technique de visualisation des trompes par échographie associée au bilan d'infertilité est actuellement en cours de développement pour remplacer en grande partie les radiographies des trompes.

»

Jean-Marc LEVAILLANT